ma prime adapt

Rédigé par denis magnier - - aucun commentaire

MaPrimeAdapt’ : quelle est celle nouvelle aide pour 2024, petite sœur de MaPrimeRénov’ ?

Publié le   par Eléonore Bounhiol , Modifié le   par Eléonore Bounhiol
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
MaPrimeAdapt’ remplace trois aides existantes depuis le 1er janvier 2024  
 
Suivant

Depuis le 1er janvier 2024, MaPrimeAdapt’ remplace trois anciennes aides pour l’adaptation des logements. Qui pourra en bénéficier ? Pour quels travaux ? Et avec quels montants ? Voici ce qu’il faut retenir.

Le 1er janvier 2024, une nouvelle aide dénommée MaPrimeAdapt’ a vu le jour : à l’instar de MaPrimeRénov, elle vise à aider certains ménages à financer des travaux dans leur logement. Mais cette fois-ci, il ne s’agit pas de gagner en efficacité énergétique. MaPrimeAdapt’ s’adresse plutôt aux personnes en situation de handicap, ou en perte d’autonomie, et vise à leur permettre d’adapter leur logement.  

MaPrimeAdapt’ : la nouvelle aide de l’État pour rénover la maison  

Cette aide gouvernementale succède en réalité à trois dispositifs déjà existants et souvent cumulés : 

  • L’aide « Habiter Facile », distribuée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ; 
  • Les aides de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) pour l’adaptation du logement des personnes âgées ; 
  • Un crédit d’impôt pour certains types de travaux.

MaPrimeAdapt’ s’inscrit ainsi dans une démarche de simplification de l’adaptation des logements, pour prévenir les accidents, et promouvoir l’autonomie au sein du domicile. Mais quels sont les travaux éligibles à un financement via cette nouvelle aide ? Pour quels montants ? Et comment en bénéficier ?  

 
MaPreAdapt’ : à qui s’adresse cette nouvelle aide ? 

MaPrimeAdapt’ cible spécifiquement trois groupes de bénéficiaires, nous apprend le site monparcourshandicap : 

  • Les personnes en situation de handicap, justifiant d’un taux d’incapacité supérieur ou égal à 50%, ou éligibles à la prestation de compensation du handicap (PCH). 
  • Les personnes âgées entre 60 et 69 ans en perte d’autonomie précoce, avec un niveau de GIR (groupe iso-ressources) de 1 à 6. 
  • Les personnes âgées de 70 ans et plus, sans condition de dépendance ou d’autonomie. 

 Pour être éligible, il est également impératif d’être propriétaire occupant ou locataire de sa résidence principale, sans exigence d’ancienneté, et posséder des revenus annuels inférieurs à 25 000 euros.

MaPrimeAdapt’ : les travaux éligibles 
L’objectif de MaPrimeAdapt’ est d’assurer l’accessibilité des logements aux occupants. Ainsi, une gamme variée de travaux est éligible, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du domicile. Parmi eux, on retrouve :
  • L’installation de monte-escaliers,  
  • L’aménagement de salles de bains,  
  • La surélévation des WC,  
  • L’adaptation de cuisines,  
  • L’ajout d’éclairages à détection de mouvement,  
  • La construction de rampes d’accès,  
  • L’aménagement de places de parking PMR,  
  • L’installation de volets roulants,  
  • L’élargissement des portes d’entrée… 

Pour en bénéficier, il faut déposer une demande d’aide sur la plateforme MaPrimeAdapt’ ou déposer un dossier auprès des délégations locales de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). 

Un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), habilité par l’organisme, vous sera alors attribué et vous accompagnera dans toutes vos démarches (réalisation d’un diagnostic autonomie, plan de financements et devis, organisation des travaux avec les artisans…).  

MaPrimeAdapt’ : quels montants ? 

MaPrimeAdapt’ pourra financer jusqu’à 50% (pour les ménages modestes) ou 70% (pour les ménages très modestes) du montant des travaux d’adaptation, selon le niveau de revenus du ménage. Le plafond des travaux est fixé à 22 000 euros hors taxes. MaPrimeAdapt’ est cumulable avec les aides à la rénovation énergétique et les aides locales.  

MaPrimeAdapt’ sera attribuée sur conditions de ressources aux ménages modestes (avec un revenu fiscal de référence inférieur à 20.805 euros pour une personne seule et inférieur à 30.427 pour deux personnes vivant sous le même toit) et très modestes (revenu fiscal de référence inférieur à 16.229 euros pour une personne vivant seule et inférieur à 23.734 euros pour deux personnes vivant sous le même toit), suivant le même barème que MaPrimeRénov

 

Classé dans : - Mots clés : aucun

Photo de Denis Magnier

À propos de l'auteur

bonjour, professionnel du batiment de plus de 30 ans, Monsieur MAGNIER est à votre service pour tous vos projets de rénovation: extension ou agrandissement, surélévation et/ou modification, pour vos intérieurs et extérieurs. Il peut vous faire vos plans de projets et tous les plans et dossiers administratifs pour le permis de construire ou de travaux. Tous les corps de métiers sont a votre service. N'hésitez pas à faire appel à lui.
Merci et à bientôt. 

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la troisième lettre du mot tfqim ? :