Aides de l’Anah en 2019 : un budget en hausse

Rédigé par denis magnier - - aucun commentaire

Aides de l’Anah en 2019 : un budget en hausse

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) a adopté son budget 2019 le 28 novembre dernier. Avec une hausse de près de 10 %, l’organisme public bénéficiera d’un budget de 874,1 millions d’euros pour soutenir la rénovation et l’amélioration de l’habitat en France. Concrètement, ce sont plus de particuliers qui pourront bénéficier des aides de l’Anah en 2019.

Pour rappel, les aides de l’Anah ont pour objectif de soutenir la réalisation de travaux sur les logements privés. En 2018, l’organisme visait la rénovation de 104 000 logements : un objectif dont les résultats seront connus en début d’année prochaine. En 2017, l’Anah avait participé au financement de 81 000 rénovations de logements, un chiffre encourageant mais en dessous de l’objectif fixé à 127 000 rénovations au début de l’année.

L’essentiel des travaux financés concerne la rénovation énergétique : 2/3 du budget 2019 seront consacrés à ce pôle de dépense, soit 75 000 logements rénovés. Parmi les évolutions à prévoir, la multiplication par deux dessubventions de l’Anah destinées à adapter les logements des personnes en perte d’autonomie, notamment les seniors et les personnes handicapées. Dans les faits, un budget de 100 millions d’euros sera alloué à ce type de travaux.

Dernière nouveauté concernant les aides de l’Anah en 2019 : la mise en œuvre de la rénovation des copropriétés dégradées. Au total, 700 copropriétés en difficulté, soit 50 000 logements, sont concernés par ces travaux. Un chantier majeur, chiffré à 2,5 milliards d’euros d’argent public sur dix ans.

 

Précarité énergétique en France : l’Anah continue le combat

Depuis plusieurs années, l’Anah multiplie les aides et les subventions accordées aux particuliers afin de faire reculer la précarité énergétique en France. Une action menée sur le long terme, et nécessaire pour de nombreux foyers qui ne sont pas en mesure de payer leur facture d’énergie.

Selon une étude OpinionWAy pour Fioulmarket réalisée en 2018, 37 % des Français·es craignent de ne pas pouvoir se chauffer suffisamment cet hiver. Il s’agit :

  • à 41 % de femmes ;
  • à 44 % de 25-34 ans ;
  • à 45 % de locataires ;
  • à 43 % de résident·es de zones rurales.

Sur l’ensemble du panel, 56 % des interrogés estiment que leurs dépenses en chauffage sont trop élevées. Plus préoccupant, 1 Français·e sur 3 a déjà dû arrêter de se chauffer pour des raisons financières. Les initiatives de l’Anah ont pour objectif de faire baisser ces chiffres : octroyer des aides pour l’installation d’un appareil de chauffage plus performant ou financer des travaux d’isolation (parois, combles, toitures, ouvertures...) permet de lutter contre les déperditions d’énergie. Les foyers se chauffent moins et plus efficacement, faisant baisser leur facture sans diminuer leur bien-être.

Photo de Denis Magnier

À propos de l'auteur

bonjour, professionnel du batiment de plus de 30 ans, Monsieur MAGNIER est à votre service pour tous vos projets de rénovation: extension ou agrandissement, surélévation et/ou modification, pour vos intérieurs et extérieurs. Il peut vous faire vos plans de projets et tous les plans et dossiers administratifs pour le permis de construire ou de travaux. Tous les corps de métiers sont a votre service. N'hésitez pas à faire appel à lui.
Merci et à bientôt. 

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la troisième lettre du mot weumli ? :